Ce dimanche matin, à 10h, quand tonton Philippe est arrivé, il y avait du givre sur la pelouse...
J'ai :
- cassé les quelques mottes qui subsistaient,
- semé, sur les deux planches, des graines qui me restaient à faire germer, de luzerne, moutarde et radis, en guise d'engrais vert...
- Recouvert les deux parcelles avec du gazon coupé et des feuilles mortes que Chistophe avait traité entre temps... Cool, la matière première pour nourrir et protéger le sol durant l'hiver était prête dans deux grands sacs que j'ai sauvé de la déchetterie...Comme dit l'adage : "rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme"... ;-)
- crée un espace "compost" pour y mettre les déchets végétaux. J'ai mélangé ceux que j'avais amené ce matin avec des feuilles mortes et ses petits rameaux que j'ai coupé en morceaux. J'ai arrosé le tout et mélangé pour aérer. Par contre, faute de bâche, je n'ai pu recouvrir l'ensemble pour éviter que les éléments nutritifs soient entraînés dans le sol par le ruissellement de la pluie...
Voilà !!!
Maintenant, il faut que je concocte un plan de culture pour 2018...
À suivre...